Créer un site internet
 Votre panier est vide  Votre compte

Vocation

J'ai toujours écrit, dessiné, créé mais je ne savais pas pourquoi auparavant. C'est lorsque j'ai mûri que je l'ai compris. L'acte artistique consiste à se battre pour des idées, celles que je défends. Quelles sont-elles? 

Eh bien, pour commencer, disons que nul autre   n 'en a fait ses valeurs. Avant tout, je défends la liberté d'expression : je ne suis peut-être pas forcément d accord avec vous, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de vous exprimer. Voltairien, je ne supporte ni l'injustice liée à une différence de classe, ni la superstition. Or, je constate en 2019, une profond ancrage des préjugés et des fausses idées religieuses. Exemples : un "beur" est un voleur, le monde arabe est homophobe, l islam est une religion violente . Athée par conviction, je comprends que l'individu, par peur de la mort, croit en un dieu. Que celui-ci se nomme Allah, Shiva ou le Christ m'importe peu. C 'est son droit: je suis tolérant.

Que Daech massacre des homosexuels, voilà un crime que jamais le Qur'an n'a prescrit. L'Islam réprouve l'homosexualité mais si châtiment il y a, c'est à Allah qu'il appartient, non à la main de l'homme.

Pourquoi cette interdiction alors?

L'Islam a puisé sa doctrine, comme le Christianisme, dans le Judaïsme dont elle a repris les figures.

Or, la doctrine juive du "peuple élu" s'est constituée par rejet des principes cultuels et sociaux cananéens où l'homosexualité était pratiquée. La Bible nous livre le nom de prêtres homosexuels : les kelebim. Idem pour la prostitution, institution à Canaan.

Le peuple juif voulant se distinguer de ses voisins a donc interdit leurs pratiques sociétales. De façon assez violente à vrai dire: le Lévitique enjoint à tuer l'homosexuel. Les Chrétiens ont de même prohibé l'homosexualité et l'Islam a repris ce précepte sans indiquer de façon claire dans son livre le châtiment (fouet si l'on assimilé l'homosexualité à la fornication). Ce n'est donc pas le Qur'an qui est homophobe, mais les religions issues du Judaisme. D autre part, Mahomet semble avoir toléré chez lui la présence d'hommes n'ayant pas de désir pour les femmes : les mukhannatun. A sa mort, les califes légiférèrent et considérèrent que l'homosexualité était punissable par la mort. Toutefois, elle fut tolérée dans le monde musulman en raison de la séparation des sexes.

La culpabilisation des homosexuels dans l'Algérie actuelle résulte de la colonisation française qui instaura un droit répressif.

Wilde ou Gide parvinrent à y échapper, mais l'on connaît le destin malheureux de l'écrivain francophile.

Brahim Megherbi

01/09/19