Créer un site internet
 Votre panier est vide  Votre compte

Être homosexuel

J'ai toujours eu l'amour des garçons en moi mais jamais je ne l'ai avoué à ces éphèbes qui me faisaient peur. Plutôt que de leur parler, je me réfugiais dans la solitude et le travail car le mâle est d'une agressivité qui m'effraie. Enfin, je crois que certains ne s'avouent pas leurs tendances et humilients et tourmentent ceux-là mêmes qui les aiment. 

Longtemps, je pensais être le seul à nourrir cet amour coupable car mes parents m'interdisaient de parler aux hommes. Je n'ai pas eu les émois de l'adolescence, ni connu les gestes tendres qui cachent tant et révèlent bien plus encore.

Maintenant que je suis adulte, je réalise toute l'horreur de ma condition.

Seul auteur homosexuel d'origine franco-algérienne, je ne suis aimé ni par le Français pétri de préjugés, ni par l'Algérien qui n'avoue pas sa sexualité. 

Vivant à Paris, je suis humilié, méprisé pour mes origines socio-ethniques, mes goûts amoureux et au fond ma personnalité.

Je suis de ces êtres que l'on dit "à part", et cela fait au fond ma force aussi bien que ma faiblesse. Je n'ai rien à voir avec les incultes et les sots qui me jugent si mal. Puissent-ils périr, je n'accorde pas la clémence à la sottise.

La solitude est je le crois de meilleure compagnie que la fréquentation de gens qui ne méritent pas qu'on leur témoigne la moindre attention.