Votre panier est vide  Votre compte

Islam, grande question

Né de parents musulmans, je dus forcément me positionner face à leurs croyances. Je suis en quelque sorte un croyant à qui la grâce a  manqué : je veux dire par là que j'aurais aimé croire mais que cela me fut impossible car j'en fus détourné par l'obscurantisme et la tartufferie des dévots. Je suis donc athée tout en étant paradoxalement spécialiste de l'histoire des religions, mais ma démarche est scientifique, ce n'est pas celle d'un fidèle. L'islam propose une morale et une théologie  judéo-chrétienne, d'inspiration sémite et de ce fait, patriarcale et phallocentrique. Mes goûts m'en éloignent de même que mes valeurs, qui sont celles de Voltaire et non celles d'une république fantomatique, dirigée par la classe bourgeoise capitaliste et visant à opprimer le prolétariat jusqu'au sang.

Penseur du gender, je me méfie des doctrines, des ismes, des ideologies, que l'on assène comme des vérités alors qu'elles sont des artifices. L'Islam a pour but l'élévation spirituelle, c'est un but noble mais absolument inhumain. Si une religion devait convenir aux anges, alors l'Islam pourrait y prétendre car quelle autre qualité que la miséricorde est consubstantielle à la nature de son dieu, qualifié de Clément quand celui de la Bible est le Dieu des armées? Le christianisme, religion d'amour est celle qui a commis le plus de massacres en son nom et Jésus lui-même fut dit-on crucifié par son peuple sous le regard d'un Père d'un sadisme jamais vu.

Dieu qui laisse son fils hurler de douleur : Eloi, Eloi lama sabachtani (Mon dieu, pourquoi m'as tu abandonné? ). A dire vrai, il n'y eut jamais qu'un seul vrai chrétien et il est mort sur la Croix, du moins selon les Évangiles canoniques.