Votre panier est vide  Votre compte

La religion selon Madonna

Dans le clip Dark ballet, Madonna a recours à l'activiste queer Mykki Blanco dans le rôle de Jeanne d'Arc.

Encore une fois, certains crient au blasphème et à la provocation. Ceux-là s'ils avaient connu la sainte auraient été les premiers à la condamner au bûcher.

Car, de quoi l'accusait-on?

Précisément de porter des habits d'hommes ce qui n'était pas conforme à son genre. Au Moyen-Age, une telle attitude passait pour quelque chose de diabolique auprès de l'Église car cela contrevenait à l'ordre immuable voulu par un Dieu patriarcal. 

Or, pourquoi Madonna fait-elle appel à un artiste transgenre? Eh bien, c'est pour montrer l'hypocrisie des bien-pensants et des faux dévots qui seraient prêts à tuer un être humain parce que son genre est incertain et qu'il remet en question leur identité sexuelle. Par ailleurs, Mykki est noir, cela fait doublement de lui un martyr souffrant de la folie de fidèles blancs et hétérosexuels.

Madonna ne cherche pas à choquer, mais à faire réfléchir des individus qui, après tout, n'en sont pas capables.

En tant qu'artiste, je partage sa démarche même si avec l'âge, je me demande si notre désir d'éduquer le public n'est pas vain.

Brahim MEGHERBI