Votre panier est vide  Votre compte

Homosexualité

L'homosexualité qui est une forme de sexualité masturbatoire repose sur la recherche d'un double hypothétique. Celui-ci représente l'idéal masculin de l'homosexuel  d'où le culte de la beauté physique qui le caractérise. Or, un idéal est par définition inatteignable, ce qui pousse l'homosexuel à la recherche de partenaires multiples avec lesquels, croit-il, pourra s'effectuer la fusion fantasmatique. L'homosexuel se condamne de la sorte au culte trompeur de l'apparence. A la différence de l'homme hétérosexuel qui recherche la partenaire, qui lui permettra de jouer son rôle reproducteur, l'homosexuel par définition ne peut donner la vie, tout au plus peut-il avec un partenaire plus jeune, tenir le rôle de père ou tout du moins de modèle masculin.

En revenche, si sa quête de la beauté masculine se heurte à un écueil, il peut, s'il est doté d'un sens artistique , donner naissance à une oeuvre.

Cela explique que nombre de créateurs : Léonard de Vinci, le Caravage, Cocteau, Proust ou Wilde se sont illustrés dans leur domaine.

Nous ne disons pas que tout homosexuel est artiste, il le devient dès lors qu'il sublime sa pulsion sexuelle. Cela ne se fait qu'en renonçant à la sexualité physique, son âme est seule à même de donner vie à son idéal.

Certains artistes furent hétérosexuels, citons par exemple Nerval, Baudelaire ou Flaubert, mais c'est qu'ils souffraient et qu'ils tirèrent de leur déchirure intérieure matière à créer. Ainsi sait-on que Nerval ou Flaubert souffraient d'accès de dépression. 

Un artiste est avant tout une personne en souffrance profonde qui cherche ce qui le sauvera de ses démons interieurs. Ainsi, Baudelaire l'a t-il exprimé dans son titre : Spleen et Idéal.